Une des théories les plus connues, qui tente d’expliquer le fonctionnement des marchés est la théorie des vagues d’Elliott. Cette théorie est intéressante puisqu’elle prend en compte la psychologie des intervenants sur les marchés ainsi que l’harmonie fondamentale de la nature. A ce stade, vous vous dites sûrement que ce que je raconte à l’air farfelu, ou compliqué… Pourtant, cette théorie est simple à comprendre et décrit plutôt bien le fonctionnement des marchés. Je vous invite donc à lire la suite pour découvrir comment fonctionnent les vagues d’Elliott.

vagues d'Elliott

 

Qu’elle est la théorie des vagues d’Elliott ?

Cette théorie à été découverte par Ralph Nelson Elliott. Selon son créateur, les marchés évoluent selon un mouvement de vagues. C’est une alternance de périodes prédictibles et imprédictibles. La conclusion de ses recherches est que les variations des marchés construisent des figures qui reviennent sans cesse mais avec une durée et une amplitude variable. Les cours évoluent donc de manière cyclique. Une hausse ou une baisse ne se fait jamais en un temps, mais est ponctuée par des retours inverses, appelés corrections. Un mouvement impulsif est toujours plus puissant qu’un mouvement correctif, c’est pour cette raison que les cours montent ou descendent.

Comment fonctionnent les vagues d’Elliott ?

schema vague elliott

Selon Elliott, le rythme du marché est un cycle qui se répète de cette façon : 5 vagues constituant la hausse (1-5) et 3 vagues constituant la baisse (a-c). Le cycle se répète ensuite. Dans une tendance baissière, le schéma est identique mais inversé.

La psychologie derrière ces vagues :

– La première vague correspond à l’arrivée des initiés. Elle représente l’entrée en jeu d’intervenants qui possèdent une information privilégiée et qui anticipent le retournement. Ceux-ci cherchent à entrer au tout début du mouvement.

– La seconde vague, qui est une correction de la vague 1,  représente la réaction de l’équipe adverse. Ceux-ci estiment que la tendance est toujours baissière est que le prix a suffisamment monté.

– La troisième vague correspond à l’entrée en jeu des suiveurs. Ces derniers ont loupé la première vague et le titre à l’air de remonter. Ils veulent absolument être de la partie ! Ceci entraine une accélération qui se traduit par une puissante vague.

– La quatrième vague représente la prise des bénéfices. Les tradeurs ont bien profité de la hausse et récupèrent leur gain. Ceci n’indique cependant pas un retournement de tendance.

– La cinquième vague est la dernière vague impulsive du mouvement. Elle correspond à l’arrivée des retardataires. Ceux-ci on bien vu que le cours montait et veulent aussi en profiter. Cette dernière vague traduit en général l’essoufflement du marché et sera suivie par un retournement.

Ce grand mouvement impulsif sera ensuite suivi par un mouvement correctif en 3 vagues. Selon Elliott, cette série d’impulsions et de corrections se retrouve partout, peu importe l’échelle de temps.

Les principes de base et les règles

Il y a 4 principes de base pour définir les vagues d’Elliott :

– Une action est suivie d’une réaction, c’est à dire qu’une impulsion est suivie d’une correction. Les cours ne montent jamais d’un seul coup.

– les vagues d’impulsions sont des mouvements dans le sens de la tendance de fond et se décomposent en 5 vagues. Les vagues de corrections sont des mouvements dans le sens inverse de la tendance et sont constituées de 3 vagues.

– Lorsqu’une série complète de vagues d’Elliott se termine (1-5 suivi de a-c), un cycle se termine. Ce cycle correspond à une impulsion, suivie d’une correction dans la vague du degré supérieur.

schema vague elliott 2

– La façon de compter est toujours la même car le marché avance toujours par cycles.

A ces principes viennent s’ajouter quelques règles :

– La vague 4 ne descend jamais plus bas que le sommet de la vague 1. La vague 2 ne descend jamais plus bas que le bas de la vague 1. Si cela se produit, c’est qu’il ne s’agit pas d’une vague 2 et ceci indique que la tendance en cours ne s’est pas inversée.

– La vague 3 n’est jamais la plus courte.

– Un mouvement impulsif est toujours composé de 5 vagues, un mouvement correctif est composé de 3 vagues.

– la vague de correction “a” corrige la dernière vague impulsive “5”, la vague “b” corrige la vague “a” et la vague “c” quant à elle corrige tout le mouvement impulsif précédant (1 à 5).

 

Avantage & inconvénient

Le principal avantage de cette méthode est qu’elle va vous obliger à imaginer des scénarii et vous pourrez faire face à plusieurs éventualités. Vous devez toujours au moins imaginer le scénario le plus favorable ainsi que le scénario qui invalide ce dernier.

L’inconvénient de cette méthode est quelle est longue à apprendre et il est souvent très difficile de distinguer les différentes vagues. Le découpage des vagues est très subjectif et peut varier d’un trader à l’autre.

Ce qu’il faut retenir

La théorie des vagues d’Elliot explique le fonctionnement du marché comme un aller-retour de vagues. Des vagues puissantes et impulsives décalent le marché et sont ensuite suivies par des vagues correctives d’amplitudes plus faibles. Cette méthode d’analyse du marché n’est pas la plus simple à utiliser mais en comprendre son fonctionnement permet d’avoir une meilleure compréhension du mouvement des prix. C’est pour cela qu’il me semble important qu’elle soit connue par tous les traders.

Merci d’avoir lu cet article, je vous invite à me poser vos questions dans les commentaires. J’y répondrai avec grand plaisir.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 34
    Partages