Parmi les indicateurs les plus utilisés, on entend souvent parler de moyennes mobiles, de RSI mais aussi de stochastique. Puisque j’ai déjà fait un article sur les deux premiers, il me semblait évident de faire un article également sur ce dernier. Nous allons donc voir ci-dessous, comment utiliser le stochastique !

Stochastique_thumb6

Comment fonctionne le stochastique

Le stochastique est un indicateur contracyclique développé par George Lane. Il permet de comparer la position de la clôture de la bougie aux extrêmes qu’il y a eu précédemment. L’indicateur est composé de 2 lignes appelées %K et %D. Voici les formules, bien qu’il ne soit pas nécessaire de les retenir Winking smile.

%K = 100 x ((C – Ln) / (Hn – Ln))

C est la dernière clôture.
Ln est le prix le plus bas des n dernières périodes.
Hn est le prix le plus haut des n dernières périodes.

%D = 100 x (Hx / Lx)

%D est une sorte de moyenne mobile de %K.
Hx est la moyenne sur x périodes de (C – Ln)
Lx est la moyenne sur x périodes de (Hn – Ln)

De manière simplifiée on peut dire que :
– Quand des nouveaux plus hauts apparaissent sur le graphique et que le stochastique est dans la partie basse, c’est un signe que le titre risque de se retourner.
– Tant que le stochastique reste dans la partie haute, la tendance haussière est saine, et inversement pour une tendance baissière.
– Quand les clôtures se font dans la partie centrale de l’indicateur, cela peut permettre d’anticiper un retournement de tendance.

Les paramètres les plus souvent utilisés sont (14,5,5) ou (21,5,5). Cependant, Thami Kabbaj, dans son livre “L’art du trading” indique avoir une préférence pour les paramètres (34,5,5) car, selon lui, les signaux sont plus clairs et cela permet d’éviter pas mal de faux signaux

Comment utiliser le stochastique

Le stochastique est un indicateur qui sert à repérer les retournements. Nous allons cependant voir que bien utilisé, il est très efficace lorsque le marché est en tendance ou non. Voyons maintenant comment l’utiliser au mieux. Pour ce faire nous allons analyser des mouvements en données journalières du CAC40.

Le retournement de tendance

Lorsque le marché est dans une tendance haussière, le stochastique doit rester dans la partie haute. Chaque croisement à la baisse de la zone des 75% est potentiellement un signal de retournement. Ce sera l’inverse pour une tendance baissière où on fera attention aux croisements à la hausse de la zone des 25%.

retournement Stochastique_thumb[5]

Sur l’exemple ci-dessus, les croisements à la baisse ont été entourés en rouge. On constate immédiatement que se baser uniquement sur les croisements du stochastique n’est pas efficace car la plupart des croisements sont des faux signaux de vente.
Il est possible de repérer un retournement proche grâce aux divergences entre le graphique des prix et l’indicateur. Si on reprend notre exemple précédent, constate que le marché était proche de se retourner, mais il n’est pas évident de rentrer au bon signal.

divergence Stochastique_thumb[2]

De manière générale, un trading basé sur le retournement de tendance est un trading risqué car il y a plus de probabilités que la tendance se poursuive plutôt qu’elle ne s’inverse.

Le suivi de tendance

Là où je trouve que le stochastique est un super indicateur, c’est pour le suivi de tendance ! Dans le cas d’une tendance haussière bien définie, chaque croisement à la hausse de la zone des 25% peut être un super point d’entrée pour un achat et profiter de la tendance. Inversément dans une tendance baissière, chaque croisement à la baisse de la zone des 75% peut être l’occasion d’ouvrir une position courte (vente). Voyons cela avec un exemple :

suivi de tendance Stochastique_thumb[2]

Dans la partie de gauche, on peut voir qu’une tendance haussière est clairement définie, de même qu’on voit bien la tendance baissière qui s’est installée à droite. On constate que les signaux d’entrée pour suivre la tendance sont plutôt bons. Bien entendu, lors du retournement de tendance le signal était mauvais, mais aucune stratégie n’est infaillible !

Le range

Enfin le stochastique est également un très bon indicateur pour profiter des périodes de range. Dans ce cas, la méthode est très simple :

– On achète lorsque l’indicateur croise à la hausse la zone des 25%
– On vend lorsque le stochastique croise à la baisse la zone des 75%
Voici à nouveau un exemple avec le CAC40 actuel :

range Stochastique_thumb[2]

On constate que dans un marché en range, les points d’entrées donnés par le stochastique sont loin d’être mauvais. Il y a bien entendu plusieurs faux signaux, mais il y a bien plus de bons signaux !
Les ranges sont des marchés que les traders débutants n’aiment pas car ils ne sont pas simples à trader. Cette méthode permet donc de ne par rester sur la touche.

L’utilisation optimale de cet indicateur

Le stochastique, comme n’importe quel indicateur, ne suffit pas à lui tout seul. Pour que celui-ci soit efficace, il faut le combiner à d’autres choses comme les droites de tendance ou les moyennes mobiles pour être certain du sens du marché. Ensuite, il faut analyser correctement l’actif que vous tradez en repérant les zones importantes et les figures techniques pour éviter les faux signaux ou renforcer les signaux donnés par le stochastique. Enfin, il faudra veiller à le régler correctement en fonction de l’horizon de temps et l’actif sur lequel il est utilisé. Pour ce faire, il faudra prendre la peine de tester les réglages et trouver ceux qui sont les plus pertinents.

Ce qu’il faut retenir

Le stochastique est un indicateur technique particulièrement efficace pour trader la tendance et les ranges. Il peut aussi permettre grâce aux divergences de repérer les éventuels retournements de marchés. Comme tout indicateur, il ne suffit pas à lui seul à gagner sur les marchés. Pour qu’il soit efficace, il faudra le combiner à d’autres indicateurs et à une bonne analyse graphique de l’actif sur lequel il sera utilisé.

J’espère que cet article vous a plu et je vous invite à me poser vos questions dans les commentaires. J’y répondrai avec grand plaisir.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 16
    Partages